Francais  Anglais

Secrets

1945 "Yves Mathieu-Saint Laurent, Haute Couture, Place Vendôme..."

Avec l'inébranlable conviction qu'ont les personnes talentueuses, le jeune Yves a toujours imaginé qu'il serait un jour célèbre. Après avoir soufflé ses bougies lors de son 9e anniversaire, il déclare à sa famille que son nom sera un jour écrit en lettres de feu sur les Champs Elysées.

A une autre occasion, il glisse un bout de papier sous la porte de la chambre de ses sœurs. Il a soigneusement écrit une note d'une maison de couture imaginaire :

Yves Mathieu-Saint-Laurent, Haute Couture, Place Vendôme
Première note des commandes de Madame de Henlé

  • 1 ensemble boutique matin, pull, jupe, sac, 30 000 F
  • 1 modèle grande collection Stanislas, 70 000 F
  • 1 modèle grande collection Shogun, 60 000 F...

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

1947 Épiphanie

Yves Mathieu-Saint-Laurent assiste à une représentation de L'École des femmes de Molière avec Louis Jouvet, décors de Christian Bérard. Il découvre une passion pour le théâtre qui ne le quittera jamais. La Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent a acquis des costumes de cette production mythique.

"J'ai compris instantanément que j'avais assisté à une oeuvre de génie et quoi que j'aie pu voir depuis, jamais rien n'a égalé cela."

Yves Saint Laurent interrogé par G. Y. Dryansky en 1982

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

1948 L'illustre théâtre

Très jeune, Yves Mathieu-Saint-Laurent est fasciné par le théâtre. Son héros avait pour nom Christian Bérard, un maitre du décor et des costumes. Encore enfant, Yves Saint Laurent a construit un théâtre miniature et des costumes pour ses représentations imaginaires. Une sorte de répétition générale pour son avenir.

 1948 Un poète sur la tête

Jacques Prévert, 1955 / Jacques Prévert, 1955

"À dix-huit ans, à La Rochelle, je décidai de quitter ma famille. Le jour de mon arrivé à Paris j'allais me promener sur les Champs-Elysées quand soudainement, je vis un homme traverser une porte-fenêtre, tomber dans le vide, se raccrocher à une enseigne, se balancer et s'écraser à mes pieds. Il saignait abondamment. Une ambulance vint et l'empor

ta à l'hôpital Marmottan. Le lendemain les journaux m'apprirent qu'il s'agissait de Jacques Prévert, et j'ai toujours considéré comme un signe que le jour même de ma venue à Paris, un poète me soit tombé sur la tête."


Pierre Bergé

L'américain Garry Davis, 'premier Citoyen du Monde', comparaît devant le tribunal correctionnel pour 'infraction à la législation sur les étrangers', le 4 octobre 1949 à Paris. A gauche on reconnaît Pierre Bergé, membre du comité Citoyen du Monde / Garry

1949 Citoyen du monde

Pierre Bergé s'intéresse à la politique et s'engage dans un mouvement pour la paix dirigé par Garry Davis. Celui-ci avait fait scandale en renonçant à sa citoyenneté américaine en 1948.

Pierre Bergé est arrêté pendant une manifestation et partage une cellule avec Albert Camus. Le lendemain, ils prendront le petit déjeuner ensemble à la Brasserie du Coq.

Pierre Bergé fonde un journal politique, La Patrie Mondiale, auquel contribuent Camus, Cocteau, Giono, Breton...

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

1950 Art et sensualité

Yves Saint Laurent explore et affine son style artistique, s'essaie à la poésie, illustre Madame Bovary - un sein mis à nu - et écrit un livre, L'amour, dont une des illustrations s'intitule Tu seras un Don Juan.

Tu auras bien des maîtresses
Dont tu goûteras les caresses
Puis un jour elles t'abandonneront
Et ce sera d'autres qui t'aimeront
Ne sois jamais l'amant de femmes mariées
L'adultère est toujours vilain...
Tu chercheras les lèvres carmin
Des femmes brunes ou blondes
Il n'en manque pas dans ce monde 

Yves Saint Laurent dans Pourquoi parler d'amour

Il est sans cesse moqué par ses camarades de classe qui perçoivent son homosexualité.

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

1954 La correspondance avec Michel de Brunhoff

En 1954, Yves Saint Laurent, 17 ans, entame une correspondance avec le directeur du magazine Vogue, Michel de Brunhoff, qu'il a rencontré lors d'une visite à Paris.
L'échange de lettres laisse apparaître un jeune homme talentueux et ambitieux, empreint des incertitudes et fragilités de la jeunesse, et une des figures-phares de la mode, qui cherche généreusement à l'aider à trouver sa voie.

La correspondance complète est dans la galerie d'image de cette page. En voici un extrait :

"Cher Monsieur, j'ai été très intéressé par vos dessins, et je ne puis que vous répéter ce que je vous ai dit lors de votre visite à Paris, vous êtes incontestablement doué pour la mode.
J'ai noté d'une croix ceux de vos dessins que je trouve les plus réussis. Si j'étais vous, je profiterais de cette année où vous êtes encore à la merci d'un bachot, pour travailler le plus possible d'après nature, non seulement en faisant de la figurine de mode, mais également des paysages, des natures mortes, et des portraits. J'ai en effet un peu peur que les dons que vous avez ne vous incitent à ne pas travailler le dessin suffisamment. Je vois que vous êtes toujours influencé par Bérard. Tant mieux, c'était un de mes vieux amis et vous ne pouviez pas choisir de meilleur maître, Je dois dire qu'il avait beaucoup travaillé son dessin et les quelques magnifiques portraits qu'il nous reste de lui, portraits remarquables, font regretter qu'il se soit particulièrement attaché à la fin de sa vie uniquement au décor de théâtre, aux costumes, et à la mode. [...] "

Lettre adressée par Michel de Brunhoff, alors directeur de Vogue, à Yves Saint Laurent, le 24 Février 1954

"Cher Monsieur, je m'excuse de ne pas vous avoir répondu plus tôt, mais j'ai préféré attendre les résultats de mon examen pour le faire. Comme je l'espérais, ils ont été pleinement satisfaisants, et je dois m'installer à Paris au début de l'automne.
Mes projets sont peut-être trop vastes. Ainsi que Bérard, je voudrais m'intéresser à plusieurs choses qui, en réalité, n'en font qu'une : décor et costumes de théâtre, décoration, illustrations. D'autre part, je me sens extrêmement attiré par la mode.
Le choix de ma carrière naîtra certainement d'une occasion dans l'une ou l'autre de mes possibilités. Quoi qu'il en soit, pensez-vous toujours que je doive commencer par la Chambre syndicale de la Couture ? Si vous pensiez autrement je serais heureux que vous me le disiez. Comme vous me l'aviez recommandé, je peins énormément mais je continue aussi à dessiner des maquettes de décors, de costumes ainsi que des modèles de robes que je vous enverrai bientôt. [...]"

Lettre de Yves Saint Laurent à Michel de Brunhoff, été 1954

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

 1955 La Vilaine Lulu

Yves Saint Laurent commence à créer des bande dessinées pour amuser ses amis à la Maison Dior. Leur favorite était une méchante fille, Lulu (cette bande dessinée sera publiée dans un livre, La Vilaine Lulu, en 1967). Dior lui-même demandait régulièrement les dernières épreuves...

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

1957 Une Rencontre

Montaroux, Var. Pierre Bergé et Yves Saint Laurent sont photographié à l'enterrement de Christian Dior. Il ne se connaissent pas encore. Pierre Bergé écrira plus tard: "J'ai toujours considéré le fait que nous ayons été photographiés ensemble comme un signe du destin. S'i l'on nous avait dit ce qui nous attendait, aucun de nous deux ne l'aurait cru..."



imprimer cette pagemap websiteajouter à vos favoris

© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent  |  Mentions légales  |  Conception 2exVia avec MasterEdit®