Francais  Anglais

Scène

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

Salle Christian Bérard

1977

Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet.
Mécénat de la salle Christian Bérard créée par Pierre Bergé en 1977 avec la collaboration du décorateur Jacques Grange.

Issu de l'un des plus grands théâtres parisiens, disparu au XIXe siècle alors qu'il voulait rivaliser avec l'Opéra Garnier, ce théâtre est un important témoignage du style néo-baroque en honneur vers 1900. Rescapé des destructions liées aux modifications parcellaires du quartier et des spéculations, il a su se créer une place unique dans le milieu du spectacle.

En 1976, au dessus du foyer, se trouvaient deux petites salles, une de répétition et une autre, sous les combles de stockage des costumes. Pierre Bergé décide alors de faire réaménager cette dernière en une petite salle de représentation dont l'exploitation sera simultanée avec celle de la salle principale, et avec un décalage d'une demi-heure environ.

C'est un véritable petit théâtre, avec des installations scénographiques élaborées.

Jauge : 91 places.
Plateau : 5,31 m d'ouverture, 3,74 m de profondeur.
Hauteur cadre  : 3,36 m.
Cage de scène sans cintre.
Hauteur sous gril face : 4,36 m.
Hauteur sous gril lointain : 3,70 m.

Festival d'automne

1978

Soutiens divers depuis 1978.

Créé en 1972 par Michel Guy, le Festival d'automne à Paris est voué aux arts contemporains. Il devient l'un des festivals les plus importants d'Europe.

C'est à partir de 1978 que la société Yves Saint Laurent participe à l'action de mécénat. Cela va d'aides financières directes aux festivals, comme à des soutiens de spectacles (une femme douce de Robert Wilson, 1989, Mikhail Baryshnikov et le White Oak Dance Project, 1995, La maladie de la mort de Robert Wilson, 1997, Le pavillon aux pivoines, 1999... ) ; des expositions (à la Chapelle de la Salpétrière en 2000 avec Anselm Kiffer et 2001 avec Jenny Holzer... ).

Le soutien de Pierre Bergé à la 33e édition du Festival d'automne porte sur la totalité du programme Michel Foucault.

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

Watermill

1992

Mécénat régulier de ce centre de formation théâtrale créé aux États-Unis par Robert Wilson.

Le centre Watermill a été créé par Robert Wilson en 1992 pour contribuer à la communication et l'innovation dans les arts. Le centre a développé des projets majeurs pour les scènes de théâtre et les musées partout dans le monde et a commencé à introduire une nouvelle génération de jeunes artistes au travers des méthodes  de Wilson.

Le centre Watermill a été dessiné par Richard Gluckman, Robert Wilson et une équipe internationale d'architectes et d'étudiants en architecture. Le centre va abriter des ateliers, des résidences, des programmes éducatifs, ainsi qu'un centre d'étude des arts tribaux.

Le comité de conseil du centre Watermill

Giorgio Armani, Pierre Bergé, Christophe de Menil, Christoph Eschenbach, Betty Freeman, Philip Glass, Donna Karan, Thomas Krens, Annie Leibowitz, Gérard Mortier, Jessye Norman, Maren Otto, Michael Otto, Claude Pompidou, Lou Reed, Isabella Rossellini, Richard Serra, Cindy Sherman, Susan Sontag, Tom Waits, Richard von Weizaecker.

Source Watermill web site

 Médée (Euripide)

2000

Festival d'Avignon.

Mise en scène : Jacques Lassalle.
Interprétation : Isabelle Huppert, Anne Benoit, Jean-Quentin Châtelain, Jean-Philippe Puymartin, Emmanuelle Riva, Pascal Tokatlian et les enfants.

"Tout nous portait, Yves Saint Laurent et moi-même, à accompagner cette Médée. D'abord Avignon. Ville-Théâtre irremplaçable. Le souvenir de Jean Vilar qui collabora avec Yves Saint Laurent aux "Chants de Maldoror" (Lautréamont, Constant, Petit). Comment pourrais-je oublier que j'ai inauguré la salle Christian Bérard au théâtre de l'Athénée Louis Jouvet avec Jacques Lassalle ? Demandé à Isabelle Huppert d'être à l'Opéra Bastille la Jeanne au bûcher d'Arthur Honegger dans la mise en scène de Claude Régy sous la direction de Myung Whun Chung ? Sans parler d'Emmanuelle Riva et de Jean-Philippe Puymartin qui ont partagé avec moi sous ma direction de belles émotions.
Et puis il y a Médée. Médée la magicienne. Je sais déjà que Jacques Lassalle saura l'habiter du génie d'Isabelle Huppert. La Tunique au poison qui annonce Shakespeare laisse planer son ombre immense sur la tragédie d'Euripide. Dans le char de Médée, mené par Lassalle, nous nous préparons à quitter Avignon pour Athènes. Le voyage sera rude. Le vol de la Toison d'Or, le meurtre des enfants, celui de Créon et de nombreux autres nous accompagneront. Tragédie moderne qui ressemble à ce fait divers qui avait fasciné Marguerite Duras puisque Médée ne peut être que "sublime, forcément sublime". "
Pierre Bergé

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

 L'École des Femmes (Molière)

2001

Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet.
Mécénat de la pièce de Molière.

Mise en scène : Jacques Lassalle en hommage à Louis Jouvet et Christian Bérard.
Avec Philippe Bianco, Monique Brun, Eric Hamm, Franck Molinaro, Olivier Perrier, Caroline Piette, Pascal Rénéric et en alternance Eric Herson-Macarel (10 au 17 novembre) et François Macherey (18 au 27 novembre).

Pierre Bergé a dirigé le Théâtre de l'Athénée Louis Jouvet de 1977 à 1985.

Octobre 2001
À l'occasion de sa saison d'hommage à Louis Jouvet, l'Athénée propose à Jacques Lassalle de mettre en scène L'École des Femmes avec la contrainte suivante : reprendre le décor mythique créé par Christian Bérard pour la mise en scène de Louis Jouvet en 1936. Ce fut un emprunt, certes, mais de ceux qui fécondent et libèrent, dira Jacques Lassalle. Ce dernier a relu L'École des Femmes en insistant sur l'interdit fondateur de la pièce : un barbon a acheté une enfant de quatre ans et la séquestre en secret depuis 13 ans pour la former à être sa femme. Mais ce soupçon inquiet et fondé d'une noire transgression est balayé par la scène d'aveu du cruel geôlier : il aime Agnès passionnément et souffre du tour que prend son projet. Le travail de Jacques Lassalle est salué comme un chef-d'oeuvre de sensibilité, de finesse et d'élégance.

Décembre 2001 - Décembre 2003
L'École des Femmes part en tournée en France, Suisse, Italie, Tunisie et les réactions des jeunes filles lorsque la pièce est présentée s'intensifient alors que la crise du voile soulève polémique et ranime salutairement le débat sur l'égalité des chances filles-garçons… L'Athénée décide donc de reprendre aujourd'hui cette création doublement mythique, et d'en profiter pour l'ancrer dans une mission de sensibilisation des jeunes à ces questions.

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

Les Fables de La Fontaine

2004

Comédie Française.

Mise en scène, décors et lumières : Robert Wilson.
Avec : Christine Fersen, Gérard Giroudon, Cécile Brune, Éric Génovèse, Christian Blanc, Florence Viala, Céline Samie, Laurent Stocker, Nicolas Lormeau, Christian Gonon, Julie Sicard, Madeleine Marion, Bakary Sangaré, Audrey Bonnet et Charles Chemin.

Musique originale : Michael Galasso.
Costumes : Moidele Bickel.
Dramaturgie : Ellen Hammer.
Masques : Kuno Schlegelmilch.

Pierre Bergé et Yves Saint Laurent soutiennent inconditionnellement le travail de création de Robert Wilson depuis les années 70.



imprimer cette pagemap websiteajouter à vos favoris

© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent  |  Mentions légales  |  Conception 2exVia avec MasterEdit®