Francais  Anglais

Histoire

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

29/01/1962 Présentation de la première collection, lundi 29 janvier 1962

Le Tout-Paris bruisse de rumeurs avant la première collection, "ils n'ont pas eu assez d'argent pour finir la collection", "il n'a pas réussi à tout faire tout seul"...

En ce lundi, la foule se presse Rue Spontini pour la présentation de la première collection d'Yves Saint Laurent : La Comtesse de Paris, la Princesse Anne, la Baronne de Rothschild, Roland Petit, Geneviève Fath, Françoise Sagan, et tous les professionnels de la mode sont éblouis par ce qui deviendra un moment historique. Yves Saint Laurent leur offre plus que des modèles exceptionnels : un style unique, déjà présent ce jour-là, les tuniques, le sportswear élevé au rang de couture, la pureté de la déconstruction, les associations de couleurs...

Dans le chaos et les applaudissements, Yves Saint Laurent apparaît derrière un rideau, tombe en larmes dans les bras de Zizi Jeanmaire, puis doit se réfugier dans un placard devant l'empressement de ses admirateurs. Pierre Bergé, lui essaye de diriger les opération. "Ce matin-là, je ne l'oublierai pas. Je commençais à avoir un langage que j'essayais de déchiffrer, j'ai compris qu'il s'était passé quelque chose."

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

 1963 Les licences et le parfum Y

À la suite du voyage d'Yves Saint Laurent au Japon, Pierre Bergé s'intéresse au développement de licences. Il déjeune au Savoy à NYC avec Richard Salomon, président de Charles of the Ritz, qui lui propose de créer un parfum 'Y' en échange de royalties sur les ventes. En 1964, le parfum Y est lancé.

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

Juillet 1965 Triomphe de la collection Mondrian, Poliakoff (automne-hiver 65)

"The best collection (la meilleure collection)", selon le New York Times, Yves Saint laurent est décrit comme le "Roi de Paris" par Women's Wear Daily... Lui déclare qu'il "en avait marre de faire des robes pour des milliardaires blasées".

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

Juillet 1966 Collection Pop-Art et Premier Smoking (automne-hiver 1966)

Le smoking deviendra une des pièces incontournables des collections d'Yves Saint Laurent.

"[Yves saint Laurent] a établi le vocabulaire vestimentaire de notre vie quotidienne… tel que le pantalon, tel que l'utilisation du caban, tel que le tailleur-pantalon, le smoking, etc., et ce n'est pas rien. À savoir qu'en 1967, le smoking c'était, mais, une explosion, c'était une révolution ! Comment la femme peut justement s'approprier ce vêtement qui symbolise en fait la masculinité même."

Pamela Golbin, conservateur au musée de la mode à Paris

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

26/09/1966 Rive Gauche

Ouverture de la première boutique Rive Gauche, 21 rue de Tournon, Paris 6e. Une ancienne boulangerie transformée par Isabelle Hebey, à qui Yves Saint Laurent dit : "J'ai envie d'une boutique chaleureuse, contemporaine, dans laquelle les gens ont envie d'entrer et de toucher."

C'est la première fois qu'un couturier crée une collection de prêt-à-porter et ouvre une boutique en dehors de ses salons. La marraine de la boutique est la "belle de jour" Catherine Deneuve, qui arrive ce jour-là en collants clairs, mocassins vernis et caban à bouton d'or...


Légende des photos


Ouverture de la première boutique Yves Saint Laurent Rive Gauche à New York (09/68)

Lancement de Rive Gauche pour Homme (1969)

Ouverture de Rive Gauche à Londres (1969)

shim
Galerie photos (Flash Player 9 required)

Janvier 1967 Collection africaine (printemps-été 1967)

La collection fut partiellement inspirée de l'art primitif et africain. En mars 1967, Harper's Bazaar décrit la collection comme "une fantasie de génie primitif - des coquillages et des bijoux de jungle assemblés pour couvrir la poitrine et les hanches, tréssés pour dévoiler le torse" .

Veruschka (née Comtesse Vera Gottlieb von Lehndorff) en saharienne, Vogue, photo Franco Rubartelli / Veruschka (née Comtesse Vera Gottlieb von Lehndorff) in the original safari jacket, Vogue, photo Franco Rubartelli

1968 Première saharienne, premier "jumpsuit", les transparences...

"Je pris soudain conscience du corps féminin. Je commençais à dialoguer avec la femme et à prendre conscience de ce qu'est une femme moderne."

Yves Saint Laurent

"Portée aujourd'hui dans sa version plus urbaine, elle a été en son temps plus baroudeuse, de la veste de brousse à la version militaire empruntée à l'Afrika Corps.
[...]
Celle qui nous plaît est née en 1968, créée par Yves Saint Laurent, une suite logique à sa collection africaine de 1967. Cette saharienne était alors un total outsider, éditée en exemplaire unique tout spécialement pour une série mode dans le Vogue français, photographiée par Franco Rubartelli. En pleine brousse, portée par Veruschka, sculpturale égérie à l'aube des seventies, la saharienne Saint Laurent tient davantage de la tunique que du vêtement pour pays chaud...
[...]
Courte, sexy, portée avec une ceinture à anneaux de métal, elle incarnait le manifeste de liberté qui commençait à bouleverser les garde-robes. Devant son succès immédiat, la saharienne Saint Laurent est mise immédiatement en fabrication et sera vendue la saison suivante dans la boutique Rive Gauche. L'année d'après, Yves Saint Laurent lui-même sera photographié, en saharienne, par Helmut Newton pour l'inauguration de sa boutique homme, rue de Tournon."

Virginie Mouza dans Le Figaro





imprimer cette pagemap websiteajouter à vos favoris

© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent  |  Mentions légales  |  Conception 2exVia avec MasterEdit®